2021, année européenne du rail

Le 15 décembre, le Parlement européen a approuvé une proposition de la Commission visant à désigner 2021 comme  » année européenne du rail  » et promouvoir un moyen de transport vert et sûr.

Cette décision, adoptée le 16 décembre par le Conseil, va de pair avec les efforts de l’Union européenne pour promouvoir des modes de transport respectueux de l’environnement et parvenir à la neutralité climatique d’ici 2050, un objectif que s’est fixé l’Union européenne dans le pacte vert européen. Plusieurs activités sont déjà prévues pour promouvoir le rail dans toute l’Union et encourager les citoyens et les entreprises à utiliser ce moyen de transport.

Mobilité durable et sûre

Dans l’Union européenne, les transports représentent 25% des émissions de gaz à effet de serre. Le rail est le seul mode de transport ayant considérablement réduit ses émissions depuis 1990 et représente donc une excellente alternative pour voyager de façon durable et responsable. En effet, le transport ferroviaire n’est responsable que de 0,4% des émissions de C02.

En plus de cela, le rail est exceptionnellement sûr. En effet, dans l’Union européenne, le risque d’accident ferroviaire mortel est de 0,1 par milliard de voyageurs-kilomètres, contre 0,23 pour des accidents de bus, 2,7 pour des accidents de voiture et 38 pour des accidents de moto (2011-2015). En 2018, le Parlement a approuvé de nouvelles mesures visant à renforcer les droits des voyageurs ferroviaires.

Le rail relie les zones reculées, assurant la cohésion interne et transfrontalière des régions européennes. Malgré cela, seulement 7%  des personnes voyagent en train et 11 % des marchandises sont transportées par rail. Pour réaliser un espace ferroviaire unique européen, quelques obstacles tels que les infrastructures obsolètes et les coûts de maintenance élevés restent à relever .

Actuellement, 75% du fret intérieur est transporté par la route. Pour aider à réduire les émissions, une part importante de celui-ci devrait être transféré sur le rail et sur les voies navigables intérieures. Des investissements substantiels et la mise en œuvre du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) sont nécessaires pour y parvenir.

Le transport ferroviaire pendant la pandémie de Covid-19

La crise du Covid-19 a montré que le rail pouvait assurer le transport rapide de biens essentiels tels que la nourriture, les médicaments et le carburant dans des circonstances exceptionnelles. Le secteur ferroviaire a lui-même été durement frappé par la crise à cause de la diminution de passagers en raison des limitations des déplacements. Pourtant, le secteur aura un rôle crucial à jouer pour la reprise durable de la pandémie.

Pourquoi choisir 2021 comme « année européenne du rail » ?

2021 est essentielle pour la politique ferroviaire de l’UE, car elle sera la première année de mise en œuvre intégrale du 4ème paquet ferroviaire. Ce paquet législatif vise à créer un espace ferroviaire européen pleinement intégré, à supprimer les derniers obstacles institutionnels, juridiques et techniques et à soutenir la croissance économique.

Gilbert Precz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page