3 milliards d’euros pour nos territoires

Ce samedi 16 janvier, Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Premier Ministre Jean CASTEX ont signé le plan de relance Etat – Région.

Cet accord comprend, au total, 3 milliards d’euros d’investissements, dans les 2 ans à venir, de la part de l’Etat et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, partout dans nos territoires.

En l’Isère, le Plan de Relance permettra de soutenir 116 projets. Cet accord Etat – Région pour la Relance en Auvergne-Rhône-Alpes comprend : -Un accord principal sur l’accompagnement de projets prioritaires dans nos territoires, dont le but est d’améliorer la cohésion territoriale, la compétitivité de la région et d’accélérer la transition écologique. Dans ce cadre, l’Etat et la Région investissent plus d’1 milliard d’euros chacun, dans des projets concrets, au cœur de nos territoires.

Alors que la crise sanitaire et la crise économique touchent durement notre pays, l’objectif est d’enclencher la reprise économique et la relance de l’activité en investissant massivement pour le développement de nos territoires.

-Le pacte ferroviaire pour l’Auvergne, signé en octobre dernier, doté de 280 millions d’euros ;

-Un pacte ferroviaire pour Rhône-Alpes, doté de 480 millions d’euros ;

-Un accord sur l’aménagement d’infrastructures de transport alternatives au projet d’autoroute A45, doté de 200 millions d’euros ;

-Un accord « un jeune, une solution », doté de 128 millions d’euros, qui permettra la création de 10 000 places de formation dans des secteurs en tension ;

-Un protocole d’accord pour la généralisation de la fibre optique en Auvergne, doté de 123 millions d’euros.

L’objectif de cet accord – construit grâce au travail commun des services de l’Etat et de ceux de la Région – est de relancer l’activité économique au sein de nos territoires et de les protéger face à la crise.

L’enjeu, également, est de faire d’Auvergne-Rhône Alpesla première Région durable d’Europe, d’améliorer la compétitivité et la souveraineté économique de nos territoires, et enfin de s’adresser à tous, de ne laisser personne de côté.

En Isère, par exemple, ces investissements permettront d’effectuer des travaux à l’Hôpital de Voiron ( notre photo), de mettre en œuvre un plan patrimoine dans la ville de Vienne, ou encore la restructuration du Lycée Hector Berlioz à La Côte-Saint-André..

Gilbert Precz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page