Un bon millier d’éleveurs accompagnés d’un bon millier de brebis, venus de l’ensemble des département de notre région Auvergne Rhône-Alpes ont envahi les rues de Lyon pour alerter les pouvoirs publics des attaques de loups et de leurs conséquences.

Ces insupportables attaques détruisent totalement le moral des éleveurs et causent des dégâts irréparables. elles mettent tout simplement en péril l’élevage de notre région et vont faire que des pans entiers de notre paysage vont être totalement embroussaillés car abandonnés.

Les éleveurs demandent donc que le plan loup qui entrera en piste en 2018 pour s’achever en 2023 soit totalement revu. Celui ci comprend un quota d’abattages fixé à 40 pour l’année à venir par les ministères de la Transition écologique et solidaire et de l’Agriculture.

C’est inefficace, nous demandons de pouvoir nous défendre face aux attaques clament les éleveurs.

Pour rappel, lors de l’élaboration de ce plan loup, les représentants des syndicats agricoles avaient tout simplement claqué la porte des négociations.

Michel Joux, président de la FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes (Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles) a rappelé que » le loup gagne du terrai. A l’allure ou il progresse on dénombrera rapidement un millier de loups sur notre territoire.

Des loups qui ont tués plus de 8000 bêtes sur la période 2015/2016 sans compter les animaux égarés, les avortements..

Les éleveurs reçus en préfecture de région ont réclamé haut et fort  » un objectif de 0 attaque. A l’Etat de se débrouiller ! »

Affaire à suivre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *