votez pour votre jeune agriculteur préféré !

La crise sanitaire du COVID-19 a renforcé la relation entre agriculteurs et consommateurs. Dès le début  de cette crise qui a bouleversé nos vies, les acteurs économiques et les collectivités se sont mobilisés pour soutenir les agriculteurs, les artisans et les commerçants..

De leur côté, les jeunes agriculteurs ont également multiplié les actions de solidarité et d’entraide envers les personnes dans le besoin et/ou isolées.  Ces opérations de « circuit court » ont contribué à rapprocher le monde agricole du grand public dans un élan général d’entraide. Un rappel du rôle de l’agriculture comme ciment de la société.  
 
La solidarité et l’entraide, c’est justement l’axe thématique de l’édition 2021 du concours Graines d’Agriculteurs. 
 
Graines d’Agriculteurs, le concours qui révèle les nouveaux talents de l’agriculture
 
Graines d’Agriculteurs est le seul trophée agricole qui permet au grand public desoutenir des agriculteurs par un vote. 
 
Créé en 2011 et organisé depuis 2017 par Terres Innovantes, le fonds de dotation du syndicat Jeunes Agriculteurs en lien notamment avec le ministère de l’agriculture et de l’alimentation, ce concours vise à récompenser des agriculteurs nouvellement installés. C’est la seule condition pour concourir ! 
 
Les valeurs encouragées chez les candidats : le sens de l’entreprenariat agricole, la vision à long terme, la démarche durable, l’inventivité produit et méthode, le “business model”, la capacité à servir de référence pour d’autres. 
 
Cette année, le public vote pour les jeunes talents qui ont lancé des projets en lien avec la solidarité et l’entraide. 
 
L’édition 2021 récompense les jeunes talents sur le thème de la solidarité et de l’entraide et s’adresse à tous les agriculteurs installés entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2019 et depuis plus d’un an dans toute la France. Des agricultrices et des agriculteurs qui sont à l’origine ou qui participent activement à des initiatives solidaires visant à porter assistance et à accompagner des personnes en difficulté ou en précarité. Il s’agit par exemple de :

  • La création d’une association de lutte contre le gaspillage alimentaire 
  • L’ouverture d’une exploitation à des groupes sociaux précaires, à des personnes âgées ou à mobilité réduite
  • Une ou des missions humanitaires à l’étranger pour former à des pratiques agricoles innovantes 
  • Des interventions dans des établissements de zones d’éducation prioritaire 
  • Des initiatives d’insertion par le travail pour différents publics en difficulté (ex : réinsertion après un chômage de longue durée ou séjour carcéral)
  • D’une mobilisation à fort impact pendant la crise du Covid-19 pour participer à l’effort collectif dans la lutte contre l’épidémie

 
Votez pour votre jeune agriculteur préféré parmi les 10 finalistes sélectionnés sur le site demainjeseraipaysan.fr 
 
Après avoir reçu une cinquantaine de candidatures, le jury a sélectionné 10 finalistes à découvrir sur le site http://www.demainjeseraipaysan.fr/graines-agriculteurs/finalistes Ces candidats ont été sélectionnés selon des critères économiques, de qualité et de cohérence du projet. 
 
C’est maintenant au public de voter pour leur jeune agriculteur préféré en ligne à partir du 3 août et pendant un mois (clôture des votes le 2 septembre 2021)
 
Début septembre interviendra ensuite le jury final qui détermine le ou les lauréats : élection par un système de notation qui prend en compte pour 50% du vote du public et pour 50% du vote du jury.
 
Les lauréats remporteront une dotation de 3 000 € pour les aider dans leur projet. La remise des prix se tiendra à Corbières dans les Alpes-de-Haute-Provence à l’occasion des Terres de Jim du 10 au 12 septembre 2021. 
 
Découvrez à partir du 3 août les finalistes 2021 sur le site http://www.demainjeseraipaysan.fr/graines-agriculteurs/finalistes 

Nos concurrents régionaux

Flavie Melendez, 35 ans, Saint-Gervais-les-Bains, Haute-Savoie (74)


Agricultrice et Infirmière pendant la crise de la COVID-19
En Haute-Savoie, Flavie Melendez élève des vaches
laitières et des chèvres. Ancienne infirmière, elle a
enfilé à nouveau sa blouse pour prêter main forte au
service des urgences du CHU pendant la crise de la
Covid-19. Durant plusieurs mois, elle a allié travail à
la ferme et à l’hôpital. Aujourd’hui, elle compte bien
communiquer sur son métier afin de montrer que les
femmes sont nombreuses dans l’agriculture de
montagne. Grâce à l’accueil à la ferme, elle peut
expliquer son métier au plus grand nombre et
valoriser ses produits laitiers fermiers.


Romain Poureau, 32 ans, Gillonnay, Isère (38)


Accompagner les personnes en situation de handicap mental
Dans l’Isère, Romain Poureau élève des brebis et des
poules pondeuses. Il accueille sur sa ferme des
personnes en situation de handicap mental en
partenariat avec l’association Bercail Paysan.
Chaque jour, un groupe de 3 à 5 bénéficiaires
participe aux différentes tâches de la ferme. Ils
l’accompagnent pour ramasser les oeufs ou pour les
soins aux animaux. Cette activité lui a offert la
possibilité de développer son activité de vente
directe. À terme, il souhaite même ouvrir un magasin
à la ferme.

Gilbert Precz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page