“Aider les agriculteurs impactés par l’épisode de gel “

Les 6, 7 et 8 avril derniers, de nombreuses régions de France ont subi un épisode de gel particulièrement sévère. Cette vague de froid exceptionnelle a provoqué d’importants dégâts dans les cultures viticoles et arboricoles, mais aussi céréalières. Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation et les services de l’État sont pleinement mobilisés pour accompagner les agriculteurs dans cette épreuve.

Le vendredi 9 avril, en début de matinée, Julien Denormandie a échangé en visioconférence avec les organisations professionnelles agricoles pour faire le point sur les dégâts causés par les épisodes climatiques exceptionnels de ces derniers jours. Le ministre a notamment déclaré : « Nous sommes tous mobilisés pour mettre en place le plus rapidement possible les mesures d’accompagnement ».

Julien Denormandie s’est ensuite rendu en Indre-et-Loire, à Parçay-Meslay, aux côtés de viticulteurs et agriculteurs afin de constater sur place l’étendue des dégâts. Au cours de sa visite, il a réaffirmé l’engagement de l’État : « Face aux très importants dégâts de ces derniers jours, notre mobilisation est totale pour apporter le soutien nécessaire ».

Dispositifs existants pour aider les agriculteurs à s’adapter aux aléas climatiques

Dans le cadre du Plan de Relance, 70 millions d’euros sont déployés pour permettre aux agriculteurs d’investir dans des équipements de protection face aux aléas climatiques comprenant :

  • des équipements de protection contre le gel.
  • des équipements de protection contre la grêle.
  • des équipements de protection contre la sécheresse.
  • des équipements de protection contre le vent-cyclone, ouragan, tornade.

Pour bénéficier de la mesure, rendez-vous sur cette page.

En parallèle, les pouvoirs publics accompagnent le développement des outils de gestion des risques en agriculture, comme l’aide à l’assurance multirisques climatique des récoltes (assurance récolte), et l’aide aux fonds de mutualisation en cas d’aléa sanitaire et d’incidents environnementaux.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur cette page.

Gilbert Precz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page