LA FILIÈRE FORÊT-BOIS:UN RÔLE ÉCONOMIQUE MAJEUR EN FRANCE

la filière forêt-bois, qui relève à la fois du secteur de l’agriculture et de l’environnement avec la sylviculture et de l’industrie avec les activités de 1ère et de 2e transformation du bois.

Les différentes entreprises de ce secteur économique sont implantées sur tout le territoire français. La filière représente un total de près de 393000 emplois directs et indirects, soit 12,5% des emplois de l’industrie manufacturière.

Elle réalise chaque année environ 60 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 26 milliards de valeur ajoutée.

Un patrimoine forestier en croissance

En France métropolitaine, la superficie forestière s’accroît fortement depuis la deuxième moitié du XIXe siècle. Elle est passée de 8,9 millions d’hectares en 1840 à 16,8 en 2018. La forêt couvre désormais 31% du territoire contre environ 26 % en 1990.

C’est l’occupation du sol la plus importante après l’agriculture.

Cette extension de la superficie forestière est plus particulièrement visible sur le grand arc méditerranéen et la Corse, la Bretagne et les Pays-de-la-Loire.

Les forêts françaises sont gérées de façon durable et responsable. Chaque année, le bois récolté ne représente que60% de l’accroissement de la forêt,qui grandit et s’étend chaque année.

La France: 1ère forêt de feuillus d’Europe

La forêt française représente aujourd’hui, avec 2,75 milliards de m3sur pied, le 3e stock forestier européen de bois derrière l’Allemagne et la Suède. Ce capital a cru de presque 50% dans les 30 dernières années selon l’inventaire forestier national.

De plus, la France a la particularité d’abriter la 1ère forêt de feuillus d’Europe. Composée aux 2/3 de feuillus, la forêt française est aussi composée de résineux et environ 130 essences différentes ont été recensées sur le territoire.

Les conditions climatiques, géologiques et topographiques de notre pays sont à l’origine de cette biodiversité. À l’inverse des forêts des Pays Scandinaves généralement mono-essence, la France se distingue ainsi par sa large gamme de résineux (pin maritime, pin sylvestre, épicéa, sapin, douglas) et ses ressources variées en bois d’œuvre.

Gilbert Precz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page