COMITE INTERPROFESSIONNEL DES VINS DE SAVOIE : Laurent Cavaillé succède à Pierre Viallet

Le Comité Interprofessionnel des Vins de Savoie (CIVS) a pour missions la promotion des Vins de Savoie, le suivi du marché et son éventuelle régulation par le biais de la communication, du marketing, des relations presse et de l’évènementiel.

Conformément à l’alternance en mesure dans les statuts de l’interprofession, Laurent Cavaillé succède à Pierre Viallet à la présidence du CIVS pour un mandat de 3 ans, représentant la famille « négoce ». Une première pour lui !


Ce natif d’Aix-les-Bains, 53 ans, est PDG de la Maison Cavaillé… à Aix-les-Bains.
Le marché il connaît puisqu’après l’école de viticulture de Beaune il travaille deux années en restauration à Saint-Tropez, puis il intègre la Maison familiale Cavaillé en 1995, où il créera La Cave, lieu de vente et d’animations dédié aux restaurateurs autant qu’aux particuliers. Cette Maison ouverte sur les territoires du monde réserve assurément une large place aux vins de Savoie. Exigence et fidélité sont les qualités dont Laurent fait preuve dans ses relations avec les vignerons dont il sélectionne les crus.

A ce portrait d’un homme qui connaît bien sa région s’ajoute le fait qu’il a assumé la charge de Vice-Président du CIVS pendant les 3 dernières années, ce qui lui a permis de forger sa réflexion sur la filière.


Quels développements ambitieux propose-t-il pour ces trois ans ?


Poursuivre la désaisonnalisation des Vins de Savoie en élargissant la cible des consommateurs. Ce mouvement est déjà en route, les Vins de Savoie ont eu d’emblée aux Etats-Unis et au Japon par exemple une image de vins de qualité offrant de vraies découvertes dans l’offre pléthorique de vins sur ce marché ! « L’image que je veux donner d’ici 3 ans est celle de vins à consommer tous les jours, des vins avec lesquels les jeunes peuvent se faire plaisir, des vins faits pour l’apéro autant que les jolis plats, permettant des harmonies très intéressantes, un nouvel élan de fraîcheur ».
Booster l’image des Vins de Savoie auprès de la clientèle en région et de ses principaux prescripteurs que sont les cavistes et les restaurateurs : déjà beaucoup de prescripteurs majeurs affichent depuis quelques années un grand intérêt pour le renouveau des vins de Savoie, l’accélération de ce développement sera une priorité.
Viser 10 à 15 % à l’export : « Certains marchés porteurs comme l’Amérique du Nord et la Scandinavie sont demandeurs de vins de Savoie, développons ! L’export représente actuellement seulement 6 %, c’est le moment de surfer sur la vague de ces vins frais et nouveaux pour accéder à de nouveaux marchés ».

Renforcer l’image de vin de montagne, de jolis terroirs
au sein d’une nature unique avec à l’horizon le Mont Blanc qui est un mot de passe fabuleux pour le monde entier. « On peut raisonnablement évaluer que les vignobles en bio ou en conversion qui représentent aujourd’hui 10 % des volumes et 12 % des surfaces (soit 256 ha) suivront la tendance actuelle pour atteindre 30 à 35 % dans les dix ans à venir. »
Avoir une offre plus claire pour le consommateur : « Nous devons amorcer une réflexion sur la visibilité de nos vins, nous avons un choix très important de crus, peut-être trouverons-nous le moyen de rationaliser notre offre pour que le consommateur comprenne plus facilement nos vins ? »
Pour cela : « Je tiens à rassembler tout le monde, me rapprocher des présidents des crus pour travailler ensemble. Nous surfons actuellement sur une vraie vague, rassemblons-nous pour la concrétiser par de nouveaux marchés ! »

C’est sous la présidence de Laurent Cavaillé que sera finalisée la reconstruction de la Maison de la Vigne et du Vin, totalement détruite par un incendie le 6 janvier 2017. Un moment très attendu par la profession autant que par la Mairie d’Apremont, maître d’oeuvre. Objectif 1er trimestre 2022 !

Gilbert Precz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page