Faire respecter la loi EGALIM

Les agriculteurs de l’Isère regroupés sous les bannières de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs ont visité les GMS de La Tour du Pin.

” Cette action fait suite aux rencontres que nous avons eues avec les parlementaires et le Préfet de notre département” précise Jérôme Crozat président de la FDSEA.

Une délégation d’agriculteurs a donc arpenté les allées des grandes surfaces de La Tour du Pin parmi lesquelles Carrefour, Lidl..

Comme mission de ” coller des stickers sur les produits afin de leur attribuer un « citoyen-score », une note permettant de qualifier, en fonction de l’origine du produit, si celui-ci participe à l’économie française, aux emplois français et au remboursement de la dette française qui a fortement augmenté suite à la crise sanitaire de la COVID19.

Cette opération de stickage va permettre de dénoncer les produits non-français et qui ne créer pas d’emplois agricoles ni de valeur pour rembourser la dette française, mais aussi de discuter avec les responsables de GMS à propos des négociations commerciales et du respect de la loi EGAlim.” ont précisé Jérôme Crozat et Jocelyn Dubost Président des JA.

Plusieurs produits transformés ont bien entendu été stickés qu’ils soient à base de viande, lait, ou farine..

” On ne peut plus continuer à berner les consommateurs, il faut d’avantage de contrôles, la loi Egalim doit être respectée, cela passe par un arrêt des promotions abusives, des prix indécents… car les revenus des Agriculteurs sont toujours aussi bas ! Les Agriculteurs sont pris en étaux entre une hausse des charges (matières premières, contraintes réglementaires…) et des prix de vente qui stagnent voire, dans le pire de cas, baissent.
Les Agriculteurs sont rassasiés des beaux discours et des belles pensées pour leurs métiers.

Aujourd’hui, ils veulent des actes et des décisions politiques courageuses et ambitieuses. Leur avenir passe inéluctablement par une réforme législative qui impose la construction des prix agricoles en fonction des coûts de production.” ont précisé les agriculteurs qui, après avoir longuement échangé avec les directeurs et responsables des magasins se sont rendus à la sous préfecture de La Tour du Pin…

Gilbert Precz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page