3 rivières primées pour le bon état de leurs eaux en Auvergne-Rhône-Alpes

L’agence de l’eau publie la liste des nouvelles rivières en bon état dans les bassins Rhône-Méditerranée et de Corse. 40 cours d’eau, dont 3 en Auvergne-Rhône-Alpes, s’ajoutent aux 69 « Rivières en bon état », qui ont déjà reçu cette distinction écologique. Décernée par l’agence de l’eau, elle garantit une bonne qualité écologique des eaux et valorise les actions des gestionnaires locaux qui ont permis d’assurer ce succès. Des panneaux ornés de 3 poissons bleus seront prochainement installés à proximité des points d’accès aux rivières lauréates.

  • Les rivières lauréates de 2022 en Auvergne-Rhône-Alpes
  • La Citelle (affluent du Jabron) de sa source à l’Oratoire, gérée par le Syndicat mixte du bassin du Roubion et du Jabron, dans la Drôme.
  • L’Herbasse, du lieu-dit la Verne au lieu-dit Le Martinet à Valherbasse, gérée par le Syndicat intercommunal d’aménagement du bassin de l’Herbasse dans la Drôme.
  • La Limone (affluent de l’Herbasse), du lieu-dit Chaffaure à Valherbasse au hameau du Poulet à Montchenu, gérée par le Syndicat intercommunal d’aménagement du bassin de l’Herbasse dans la Drôme.
     
  • 5 critères d’évaluation de la qualité des eaux

L’obtention de la distinction écologique « Rivière en bon état » est une démarche volontaire et toute structure gestionnaire peut en faire la demande auprès de l’agence de l’eau. Un comité interne à l’agence de l’eau, composé d’experts des milieux aquatiques ainsi que de spécialistes des données sur l’eau, décide de l’attribution de la distinction. Le comité examine cinq critères d’évaluation de la bonne qualité écologique des eaux dont certains sont fixés par la réglementation européenne comme la diversité biologique de la rivière et le niveau de pollution par les substances organiques ou chimiques. Les données sur les prélèvements d’eau par rapport au débit de la rivière, l’absence de dégradations physiques (digues, berges, seuils …) et la présence d’une gouvernance claire et efficace, garante de la pérennité du bon état de la rivière complètent le diagnostic de l’agence de l’eau.

Attribuée pour 3 ans, la distinction écologique est reconduite pour une durée identique mais peut être retirée en cas de déclassement de l’état écologique de la rivière. 37 gestionnaires de rivières profitent déjà de cette reconnaissance qui constitue un facteur d’attractivité et un atout pour les territoires. Leurs efforts pour restaurer ou maintenir des cours d’eau en bon état sont ainsi valorisés auprès des citoyens.

Pour Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse « La distinction « rivière en bon état » existe depuis 8 ans et elle a déjà permis d’encourager et de récompenser les efforts de ceux qui démontrent que le bon état est atteignable. Elle permet de signaler des territoires dynamiques, qui se mobilisent pour leurs rivières, l’environnement et le cadre de vie des habitants. »

A propos de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse www.eaurmc.fr – @SauvonsLeau
L’agence de l’eau est un établissement public de l’Etat sous tutelle du ministère de l’environnement, qui a pour mission la reconquête du bon état de l’eau et des milieux aquatiques. En application du principe pollueur-payeur, elle perçoit des redevances fiscales payées par tous les usagers : ménages, collectivités, industriels, agriculteurs, en fonction des volumes qu’ils prélèvent et de la pollution qu’ils rejettent.

L’argent ainsi collecté est réinvesti auprès des collectivités, industriels, agriculteurs et associations qui agissent pour améliorer la qualité de l’eau et des milieux : améliorer les systèmes d’assainissement, réduire la pollution par les substances toxiques, économiser et partager l’eau, reconquérir la qualité des eaux des captages dégradés par les pollutions diffuses (pesticides et nitrates), préserver les ressources stratégiques pour l’eau potable, restaurer le fonctionnement naturel des rivières, des milieux marins et des zones humides dégradées ou menacées …

L’agence de l’eau agit dans le cadre d’un programme d’intervention 2019-2024 qui fixe les grandes priorités d’action pour 6 ans. L’agence dispose d’une capacité d’aide annuelle d’environ 440 M€ et emploie 330 personnes.
 

Gilbert Precz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page